L’alliance thérapeutique : les composants

L’alliance thérapeutique peut se définir comme une collaboration mutuelle, un partenariat, entre le patient et le thérapeute dans le but d’accomplir les objectifs souhaités. Cette notion est actuellement centrale dans les études portant sur les mécanismes des psychothérapies et l’évaluation de leurs effets. Elle repose à la fois sur le cadre de travail, la posture du thérapeute, son éthique, sa bienveillance et sur la confiance du patient en son thérapeute. Ces études permettent de montrer que ce ne sont pas les méthodes thérapeutiques employées à proprement parler qui sont efficaces mais bien ces méthodes dans la relation entre le thérapeute et le patient. On chiffre également l’importance de cette alliance entre 70% et 80% dans les résultats d’un processus thérapeutique…

Alliance Thérapeutique - Elisabeth Spertino thérapeute

Alliance thérapeutique et attachement

Quatre styles d’attachement ont été identifiés, tant chez l’adulte que chez l’enfant. Ceux-ci ont une forte tendance à se prolonger tout au long de la vie. Selon notre histoire, les expériences et notre personnalité, nous développons une certaine façon d’être avec les autres, avec soi-même et avec le monde qui nous entoure.

Un environnement familial sécurisant, des parents suffisamment bons et une stabilité physique et affective dans les soins que nous avons reçus, favorise un style d’attachement sécure dont bénéficient environ 50% de la population, proportion que les recherches ont confirmé dans le monde entier.

Lorsque, à l’inverse, notre enfance a été criblée de blessures ou de traumatismes, nous développons un attachement insécure selon trois sous-types : préoccupé, évitant, désorganisé…

En effet, face au stress engendré par l’activation des besoins d’attachement (par exemple, lors d’une dispute avec un proche), l’individu va mettre en place des comportements bien particuliers pour garder un pseudo-équilibre. Ceux-ci différent selon son style d’attachement :

- Ainsi une personne avec un attachement évitant a appris à travers ses expériences précoces que, face aux difficultés, il valait mieux se débrouiller seul, ne pas montrer sa vulnérabilité et se tenir à distance du monde émotionnel et des relations intimes… C’est donc ce qu’elle continuera à faire à l’âge adulte…

- A l’opposé, une personne avec un attachement préoccupé ou anxieux maintient l’homéostasie de son système en demandant beaucoup d’attentions ses proches depuis qu’elle est enfant. Sa peur de l’abandon est telle qu’elle fera le maximum pour s’assurer que l’autre reste auprès d’elle par des comportements de fusion, de sacrifice de soi ou encore de somatisations diverses…

- Enfin l’attachement désorganisé est plutôt relié aux troubles de la personnalité et la maladie mentale en général. Cette quatrième modalité, plus rare (environ 5% chez l’adulte) se caractérise par un mix entre des comportements évitants et préoccupés et globalement par une façon d’être au monde chaotique, imprévisible et autodestructrice en lien avec un gouffre abyssal d’estime de soi. L’individu n’a pas construit de mécanismes adaptatifs stables et structurés face au stress…

En restant stable, prévisible, et à l’écoute, en d’autres termes sécurisant pour le patient, le thérapeute lui permet de vivre une expérience nouvelle, une expérience relationnelle correctrice. Le patient peut expérimenter dans son corps, dans son esprit, dans son cœur que malgré les tentatives de sabotage de la relation, l’autre en face à qui il tient et manifestement tient à lui aussi, peut tenir bon, rester auprès de lui et continuer à l’accompagner pour traverser ce qu’il a à vivre. C’est ce qui est au cœur du processus thérapeutique d’une personne ayant souffert de traumas d’attachement : pouvoir revivre à travers la relation transférentielle ses patterns habituels mais contrairement aux expériences passées, les traverser sans que le soignant le rejette, l’infantilise ou l’abandonne, qu’au contraire ce dernier reste là pour lui et lui manifeste soutien et affection. La relation soignant-soigné devient le véritable moteur de changement. Au-delà des mots échangés, le vécu émotionnel et la permanence du lien sont essentiels…

Alliance Thérapeutique - Elisabeth Spertino thérapeute

Les composantes de l’alliance thérapeutique :

1 – Le thérapeute garant du cadre de travail :

- Localisation, fréquence, durée d’intervention et tarif

- La modalité de travail est individuelle ou systémique, basée sur la parole libre et les associations verbales

- La notion de confidentialité, de secret est fondamentale ainsi que la neutralité (sans jugement, conseil ou directive…)

- Ne pas voir les patients en dehors des séances…

2 – La posture du Thérapeute :

Accueil, ouverture, bonté, indulgence, patience, bienveillance, stabilité, prévisibilité, présence, écoute, sécurité, attachement positif, soutien, affection, empathie, authenticité, chaleur…

L’alliance au service de l’accompagnement thérapeutique

Ce climat de partenariat, ce rapport collaboratif va être le pilier principal de l’efficacité de l’accompagnement thérapeutique. C’est ce que le patient va nous prêter d’humanité et de professionnalisme qu’il va nous prêter confiance et s’investir dans la thérapie.

Alliance Thérapeutique - Elisabeth Spertino thérapeute

Psychothérapeute à Draguignan, j’accompagne depuis plus de 20 ans les femmes qui souhaitent réparer leurs liens d’attachement, à surmonter et dépasser leurs problèmes émotionnels, affectifs, relationnels ainsi qu’à restaurer leur estime de Soi et à rétablir une image positive d’elle-même. Pour vous permettre de suivre votre Chemin de vie au plus près du respect de vous-même, mes outils vous aideront à avancer de façon sereine. Rencontrons-nous !

HYPNOSE THERAPIES BREVES DRAGUIGNAN

Elisabeth SPERTINO

908 avenue Fred Scamaroni

83300 Draguignan

Tel: 06 01 87 85 84

REJOIGNEZ NOS 200 ABONNÉES...

  • YouTube - Black Circle
  • Facebook - Black Circle