Enfant stressé : comment le repérer et comment agir?

Chaque enfant réagit au stress selon sa propre personnalité, et selon l’environnement dans lequel il évolue. Vous pensez que votre enfant est stressé, et vous souhaitez connaître les clés qui vous permettent de repérer cet état de stress ? Je vous livre les clés qui vous accompagnent afin de l’aider, l’apaiser et le calmer au quotidien.


Réagir au stress de l'enfant - Elisabeth SPERTINO Thérapeute Draguignan
Réagir au stress de l'enfant - Elisabeth SPERTINO Thérapeute Draguignan

Les symptômes du stress chez l’enfant

Les symptômes qui indiquent la présence de stress chez l’enfant peuvent être nombreux. Tout d’abord, si votre enfant change facilement d’humeur, qu’il est souvent irrité, énervé, cela peut être lié au stress.

Les enfants qui doivent faire face à ce problème ont parfois des douleurs au niveau de la tête, des maux de ventre, des nausées, des tremblements et peuvent également avoir le cœur qui bat rapidement.

Chez les enfants stressés, l’apparition de troubles du sommeil n’est pas rare. Les cauchemars, les réveils intempestifs durant la nuit, les difficultés d’endormissement rythment alors leurs nuits, entrainant fatalement une fatigue chronique durant la journée.


Par ailleurs, le stress chez l’enfant peut également être synonyme de problèmes de concentration, à l’école ou dans le cadre d’activités extrascolaires. Il éprouve alors des difficultés à se focaliser sur un exercice, à réaliser une tâche de bout en bout. Il est rapidement distrait, fait face à des baisses de motivation, et éprouve des difficultés d’apprentissage importantes, qui peuvent lourdement impacter le cursus scolaire.


L’enfant stressé souffre souvent d’angoisses de séparation : il s’agit ici d’une peur persistante et irrationnelle de la séparation avec l’une des principales figures d'attachement. Lorsqu’il vit cette angoisse, l’enfant tente alors d'éviter de telles séparations. Des crises au moment d’aller à l’école peuvent notamment se manifester, entrainant des maux de ventre, des vomissements, des hurlements, des pleurs, des migraines. Lorsque la séparation est forcée, l’enfant qui souffre de ces angoisses est désespérément préoccupé par le désir de retrouver ses figures d’attachement, souvent la mère.


Par ailleurs, l’enfant stressé a des réactions émotives intenses par rapport à des événements mineurs. Beaucoup de questions le préoccupent à propos du futur, et il se repli souvent sur lui-même, s’isolant ainsi de façon volontaire.


Réagir au stress de l'enfant - Elisabeth SPERTINO Thérapeute Draguignan
Réagir au stress de l'enfant - Elisabeth SPERTINO Thérapeute Draguignan

Comprendre les causes du stress chez l’enfant

Si vous repérez des symptômes qui vous laissent penser que votre enfant est stressé, les échanges vous permettront d’y voir plus clair sur ce qui le ronge. Commencez par lui poser des questions sur l’école : éprouve-t-il le besoin de se surpasser à l’école ? S’entend-il bien avec ses camarades de classe ? Comment se sent-il avec l’enseignant ? Craint-il de déplaire à ses parents, à son maitre ou sa maitresse, ou à ses amis ?


Posez-lui également des questions sur son contact aux autres. Arrive-t-il facilement à s’intégrer à un groupe, à entrer en contact avec ses camarades de classe, ou avec les autres lors de ses activités extra-scolaires ? Est-il particulièrement sensible à ce que vivent ses amis ou les membres de sa famille ? S’inquiète-t-il pour certaines personnes de son entourage ? Pour quelles raisons ?

Demandez-lui également s’il arrive à s’organiser, ou s’il se sent surpassé par toutes les activités qu’il doit faire.


Les origines du stress chez l’enfant

Parfois, c’est l’environnement familial qui peut directement causer du stress chez l’enfant. Ainsi, les disputes, le bruit, ou un environnement instable peuvent le perturber, et influer directement sur ses angoisses.


Les événements traumatisants, ou les changements importants peuvent également être à l’origine du stress chez l’enfant : déménagement, séparation des parents, décès d’un membre de l’entourage initient alors souvent un comportement angoissé chez l’enfant. Par ailleurs, questionnez-le au sujet de ce qu’il peut avoir vu à la télévision ou sur internet, et qui pourrait le stressé. Parfois, une simple conversation sur un sujet peut suffire à calmer l’enfant.


Accompagner les événements de stress

Pour réussir à accompagner votre enfant lors de ses périodes de stress, l’écoute est la clé. Proposez-lui de nommer ses émotions et apportez-lui votre soutien, en lui indiquant que vous êtes là pour lui, que vous êtes là pour le comprendre et l’épauler.


L’essentiel, c’est de ne jamais vous moquer de ses peurs. En effet, même si elles vous semblent irrationnelles, elles sont bien réelles. Armez-vous de patience afin de le rassurer, et de l’accompagner progressivement afin qu’il réussisse à faire face à ses peurs.


L’échange, le dialogue et la discussion doivent être centraux dans votre approche. Prenez le temps de répondre à toutes ses interrogations, de façon honnête. C’est en lui expliquant clairement la situation, avec son vocabulaire, qu’il se sentira rassuré.


N’hésitez pas à le féliciter lorsqu’il fait des progrès, qu’il affronte ses peurs, même si les efforts vous semblent minimes. Rappelez-lui ses succès, pour qu’il regagne confiance en lui petit à petit.

Lors des moments de stress, aidez-le à se calmer en utilisant les exercices de visualisation : proposez-lui de visualiser un souvenir qui lui fait du bien, qui l’apaise.


Pour l’aider à retrouver confiance en lui, redonnez du contrôle à votre enfant. Donnez-lui l’opportunité de faire des choix et de prendre des décisions. Cela peut passer par des actions simples, telles que le fait de choisir ses vêtements pour aller à l’école, ou de planifier avec vous quelques repas de la semaine.



Réagir au stress de l'enfant - Elisabeth SPERTINO Thérapeute Draguignan
Réagir au stress de l'enfant - Elisabeth SPERTINO Thérapeute Draguignan

L’aide d’un psychothérapeute

Pour comprendre les mécanismes déclencheurs des troubles anxieux chez l’enfant, les thérapies comportementales peuvent être d’une grande aide. La psychothérapie vous accompagne afin de gérer l’anxiété de séparation, l’anxiété généralisée, les phobies, les troubles paniques qui se manifestent chez l’enfant. Pour mieux le comprendre, identifier les causes et agir efficacement afin de calmer l’enfant au quotidien, la thérapie est parfois indispensable. Psychothérapeute à Draguignan, j’accompagne les parents inquiets qui souhaitent trouver des solutions afin d’apaiser leur enfant. Grâce à mes outils vous avancez plus sereinement, rapidement et efficacement vers votre objectif. Votre êtes dans cette situation ? Parlons-en !

17 vues